La bleue ligne B

Hier j'ai pris toute la ligne B du tram strasbourgeois - jusqu'à la fin Hoenheim Gare au nord, et puis jusqu'à l'arrêt Lingolsheim Tiergartel à la fin du sud. Pour expliquer plus facilement - avec une image - voici encore mon plan.

On peut voir que je suis sorti du tram seulement à la fin de chaque voyage (les autres arrêts sont jaunes). Pourquoi ? D'abord, quand je suis allé à Hoenheim, j'avais une mission pour faire à la mairie, et il m'a fallu être vite afin d'arriver pendant les horaires d'ouverture. La mission ? un devoir pour ma classe sur l'Alsace moderne - de trouver les noms, les dates de naissance et les dates et les lieus de décès pendant la Première Guerre mondiale pour les soldats d'un petit village. Malheureusement, je n'ai pas réussi. On m'a dit que les infos que je cherche sont aux archives départementales (à Strasbourg), c'est à dire, il ne m'a pas fallu le voyage du tout.

Néanmoins, c'était bon d'aller à un patelin que je n'ai jamais visiter. Après, j'ai même décider de rester sur le tram jusqu'au autre bout - Lingolsheim - donc j'étais sur le tram pour toute la ligne B. J'étais un peu trop fatigué pour descendre au hasard, et en plus, je n'avais pas su quoi faire aux arrêts de banlieue comme ça.

Une chose que j'ai aperçu pendant mon voyage sur la ligne bleue était les différences entre les résidents de chaque banlieue. Au nord, jusqu'à Hoenheim, je pense que j'ai vu plus de gens d'héritage maghrébine, ou des régions méditerranées. Par contre, j'ai vu beaucoup plus de gens d'héritage sub-saharienne quand je suis allé au sud vers Lingolsheim. Peut-être c'était de la chance, mais je serais interessé en tout cas d'apprendre plus sur les immigrés qui viennent à Strasbourg et où ils décident d'habiter.

===================================================

The Blue Line B

Yesterday I took in all of line B on the Strasbourg tramway - all the way to the final stop Hoenheim Gare in the north, and then all the way to the stop Lingolsheim Tiergartel at the southern end. To explain this more easily - with an image - look at my map above.

You can see that I only left the tram at the end of each trip (the other stops are yellow). Why? First off, when I went to Hoenheim, I had a mission to do at the city hall, and I had to be quick in order to arrive there while it was open. The mission? a homework assignment for my class about "modern" Alsace - finding the names, dates of birth and dates and places of death during the First World War for the soldiers of a little village. Unfortunately, I didn't succeed. They told me that the information I was looking for are at the departmental archives (in Strasbourg), which means I didn't have to take the trip at all.

Nevertheless, it was good to go to a little village that I'd never visited before. Afterwards, I even decided to stay on the tram all the way to the other end - Lingolsheim - so I rode all of line B at once. I was a little too tired to get off at random, and besides, I wouldn't have known what to do at suburban stops like that.

One thing that I noticed during my trip on the blue line was the differences between the residents of each suburb. In the north, toward Hoenheim, I think I saw more people of North African or Mediterranean origin. In contrast, I saw many more people of sub-Saharan ancestry when I went south to Lingolsheim. Maybe it was just chance, but I'd be interested in any case to learn more about the immigrants who come to Strasbourg and where they decide to live.

Comments