Quelques pensées courtes

J'avais autant des pensées courtes aujourd'hui que j'ai determiné qu'il a fallu faire un billet de blog, au lieu d'essayer de mettre les tout sur Facebook. Les voici, commençant avec la plus longue :

quatre livres, deux bibliothèques,
trop de temps pour les emprunter
Le bibliothèque de Georgetown me manque beaucoup. À Strasbourg, l'université pense apparemment qu'il est bon d'avoir des douzaines des petits bibliothèques différents - bibliothèque d'histoire 1er cycle, bibliothèque d'histoire de l'Alsace, bibliothèque des langues, d'histoire moderne, de géographie, d'histoire des religions, d'histoire contemporaine etc. Je n'ai rien inventé. Puis, le bibliothèque dont j'ai besoin est ouvert trois ou quatre heures par jour. (Pas de week-ends.)

Aussi loin que je peux deviner, Kehl existe pour être le satellite du shopping de Strasbourg - et pour bonne raison : Pratiquement tout est moins chère au côté allemand, sauf les voitures, le pain et le fromage.

J'ai trouvé des prix en Europe plus bas que ceux de Ketchikan pour pratiquement chaque type des fruits et des légumes, particulièrement des ananas délicieux - sauf les avocats. Je suppose que l'avocat est cher en France que ce soit pour le tribunal ou le guacamole.

Aujourd'hui j'avais le plaisir d'être pris pour un étranger - mais c'était un plaisir car on a pensé que j'étais français.

Quelques fois aujourd'hui j'étais incapable de répondre aux choses comme « merci » ou « au revoir ». Parfois c'était parce que je ne connais pas assez d'allemand, mais je pense aussi que mon cerveau était assez mélangé avec le présence des trois langues là-dedans.

J'avais un peu du mal du pays lorsque j'ai entendu le chinois sur le tram. (C'est bien plus en usage à Georgetown.)

Je ne sais pas si c'est très étrange ou pas, mais je ne parle jamais avec des inconnus que j'entends par hasard parlant l'anglais - même s'ils s'asseyent directement à côté et même si j'écoute toute leur conversation en silence. (Je suppose que c'est étrange, mais j'aime simplement prétendre que je suis français.)

En tout cas - ça, c'est tout !


Some Short Thoughts

I've had so many short little thoughts today that I figured I should make a blog post of them, rather than trying to post them all on Facebook. Here they are:

I miss the Georgetown library a lot. In Strasbourg, the university apparently thinks it's good to have dozens of different little libraries - library of undergraduate history, library of Alsatian history, library of languages, of modern history, of geography, of religious history, of contemporary history, etc. I'm not making any of those up. Then, the library I need is open three or four hours a day. (No weekends.)

outdoor market
in Kehl's center square 
As far as I can tell, Kehl exists to be the shopping satellite of Strasbourg - and with good reason: Basically everything is cheaper on the German side, except for cars, bread and cheese.

I've found prices in Europe lower than those in Ketchikan for basically every type of produce, especially yummy pineapples - except for avocados. I guess l'avocat is expensive in France whether for court or for guacamole.

Today I had the pleasure of being assumed to be a foreigner - but it was a pleasure because they thought I was French.

A few times today I was totally at a loss for words for responses to things like "thank you" or "goodbye." Sometimes it was because I don't know enough German, but I also think my head was pretty mixed up with three languages going through it.

I felt a little homesick from hearing Chinese on the tram today. (It's a lot more common at Georgetown.)

I don't know whether this is very weird of me or not, but I never talk to strangers I overhear talking in English - even if they sit right next to me and even if I end up listening to their whole conversation in silence. (I guess it is weird, but I just like to pretend I'm French.)

Anyway, that's it!

Comments

  1. Ah, oui. Moi aussi, j'aimais écouter les étrangers qui parlaient anglais, et je ne disais rien non plus! Des fois j'ai dit quelque choses, mais ça leur gênait tant parce qu'ils ont du repenser tous ce qu'ils ont dit en pensant "est-ce que nous avons dit quelque chose embêtant?"

    ReplyDelete

Post a Comment

Thank you for your comment!