François Hollande à Strasbourg

Le samedi, François Hollande - candidat du Parti socialiste pour la présidence de la France - est venu à Strasbourg, et je l'ai vu. J'ai assisté à son « Festival du Changement » et j'ai écouté les discours des plusieurs socialistes, dernièrement Monsieur Hollande lui-même.

Or, cette été - en mai - j'avais écrit que le PS avait besoin d'un dirigeant inspirant pour contester le présidentiel. À ce temps-là, j'avais cru que ni Martine Aubry ni François Hollande semblait assez inspirant. Pourtant, je crois maintenant que Hollande - le gagnant des élections primaires contre Aubry et des autres - est bien capable de gagner encore et de devenir le prochain président de la République française.

les danseurs
C'était remarquable que mon expérience avec l'événement de Hollande était très similaire à l'événement auquel j'avais assisté pour voir Barack Obama (cité ici) pendant sa première année en tant que président : Au début, c'était un peu difficile pour moi de trouver l'endroit. Puis, j'ai trouvé une grande foule attendant dehors le bâtiment, et nous n'étions pas permis d'entrer jusqu'à un temps bien après ce qui était fiché avant. Cependant, pas comme au Maryland, à Strasbourg j'ai du recevoir une fouille du corps pour entrer. (Savez bien que j'ai du rechercher la traduction pour « pat-down ».)

Également comme pour Obama, j'ai du attendre beaucoup de temps pour voir et écouter l'invité d'honneur. Pourtant, le Festival du Changement avait beaucoup des invités intéressants, en incluant des danseurs, une politicienne tunisienne, des rappeurs alsaciens et beaucoup de jeunes socialistes très intélligents et divers. De même, un Norvégien qui était aux attaques à Oslo cette été a donné un discours. Avant qu'il a même parlé un mot, j'ai réalisé qu'il irait parler en anglais. (Car, après tout, c'est probable que peu de gens norvégien parle le français, et peu de gens du monde parle le norvégien.) Le discours était émouvant, mais ce qui m'a frappé était que la foule a souvent applaudi avant de la parole de la traductrice. C'est à dire, parmi une publique majoritairement des jeunes étudiants français, l'anglais était assez bien compris.

Thierry Marchal-Beck
En tout cas, les prochains orateurs étaient l'ancienne présidente et le nouveau président des Jeunes Socialistes - Laurianne Deniaud et Thierry Marchal-Beck. (Les liens sont des vidéos de leurs discours.) J'aimait largement ce qu'ils ont dit (et bien ce que j'ai compris) mais je n'aimait pas l'accentuation extrême environnementale et anti-nucléaire de Monsieur Marchal-Beck. Si j'ai bien compris, il a dit que la protection de la terre doit être notre premier objectif. À mon avis, un socialiste doit se concerner surtout avec l'humanité - les droits humains, la justice sociale et l'achèvement d'une meilleure vie pour tous. En plus, François Hollande et Nicholas Sarkozy tous les deux croient - comme moi - qu'il faut préserver l'énergie nucléaire de la France.

Alors, François Hollande s'est levé enfin pour parler à nous, et j'étais bien heureux de le voir. Vous pouvez regarder tout son discours, exactement comme je l'ai entendu, sauf avec moins d'applaudissements au début et à la fin. De base, il a tout simplement décrit une vision pour le changement de la France - un plan pour améliorer les vies des jeunes et des tous les Français. Au fur et au mesure que je connais les enjeux politiques français, je suis d'accord avec cette vision. J'avais le sentiment que Hollande a parlé comme un ami espérant, cherchant le futur en égalité avec nous. Par contre, quand Monsieur le Président Sarkozy a parlé à Strasbourg il y a quelques semaines, (regardez ce vidéo) il s'est présenté comme un professeur tout-connaissant, donnant un cours magistral à ses étudiants.

Ma prédiction est que François Hollande va gagner la prochaine élection. On verra comment ce passe, mais je crois qu'en quelques mois la France va avoir un dirigeant socialiste encore.

François Hollande, indiquant l'avenir
François Hollande, pointing toward the future
 François Hollande in Strasbourg

Saturday, François Hollande - Parti socialiste candidate for the French presidency - came to Strasbourg, and I saw him. I attended his "Festival of Change" and I listened to the speeches of several socialists, lastly Mr. Hollande himself.

Well, this summer - in May - I had written that the PS needed an inspiring leader to contest the presidential election. At that time, I had thought that neither Martine Aubry or François Hollande seemed inspiring enough. However, I believe now that Hollande - the winner of the primary elections against Aubry and others - is quite capable of winning again and becoming the next president of the French Republic.

It was remarkable that my experience with Hollande's event was very similar to the event I attended to see Barack Obama (referenced here) during his first year as president: At first, it was a little difficult for me to find the venue. Then, I found a great crowd waiting outside the building, and we weren't allowed to enter until a time well after the one posted before. However, unlike in Maryland, in Strasbourg I had to get a pat-down in order to enter. (I definitely had to look up the translation for pat-down.)

Alsatian rappers
Also like for Obama, I had to wait a long time to see and listen to the guest of honor. However, the Festival of Change had lots of interesting guests, including some dansers, a Tunisian politician, some Alsatian rappers and many very diverse and intelligent young socialists. A Norwegian who was at the attacks in Oslo this summer gave a speech as well. Even before he had said a word, I realized he was going to talk in English. (Since, after all, it's likely that few Norwegian people speak French, and few people in the world speak Norwegian.) The speech was moving, but what struck me was that the crowd often applauded before the translator spoke. That is to say, among an audience of largely young French students, English was well enough understood.

In any case, the next speakers were the former president and the new president of the Young Socialists - Laurianne Deniaud and Thierry Marchal-Beck. (The links are videos of their speeches.) I largely liked what they said (and what I understood of it) but I didn't like the extreme environmental and anti-nuclear emphasis of Mr. Marchal-Beck. If I understood correctly, he said that the protection of earth should be our first objective. In my opinion, a socialist should concern themselves above all with humanity - human rights, social justice and the achievement of a better life for everyone. In addition, François Hollande and Nicholas Sarkozy both believe - as I do - that France should retain its nuclear energy.

the crowd goes wild!
So, François Hollande finally got up to speak to us, and I was quite happy to see it. You can watch all of his speech, exactly like I heard it, except with less applause at the beginning and end. Basically, he simply outlined a vision for changing France - a plan to better the lives of young people and everyone else. As far as I'm familiar with French political issues, I agree with his vision. I had the feeling that Hollande spoke like a hopeful friend, searching for the future equally with us. In contrast, when President Sarkozy spoke in Strasbourg some weeks ago (look at this video) he presented himself like an all-knowing professor, giving a lecture to his students.

My prediction is that François Hollande is going to win the next election. We will see how this happens, but I believe in a few months France will have a socialist leader once again.

Comments