Haguenau : Capitale historique d'Alsace

Comme j'ai également décrit dans mon dernier billet, je suis allé à Haguenau il y a deux jours. Haguenau est la quatrième ville d'Alsace, anciennement la première (en tant que population et importance). Sur mon plan de comparaison avec l'Alaska du Sud-est, Haguenau était liée avec Skagway, car j'avais déjà entendu que la ville était historiquement importante. Cependant, bien que j'aie découvert que Haguenau est la vraie capitale historique d'Alsace, elle n'est pas comme Skagway du tout, ni Mulhouse, ni Strasbourg. C'est une ville qui souffle l'histoire, et elle le fait dans une manière naturelle et extrêmement unique.

Musée alsacien (voir la section anglaise
pour un photo du Musée historique)
Dès que je suis arrivé à Haguenau, j'ai trouvé l'office de tourisme et j'ai demandé une carte gratuite de la ville. Première signe de l'importance du passé - la carte était dévouée complètement à une tour des bâtiments historiques. D'abord, j'ai vu bâtiment no. 1, peut-être 2 et 3 aussi, si je me souviens correctement, et ensuite - bâtiment no. 23. (Vous comprenez bien maintenant ma manque de direction.)

Néanmoins, c'était un bâtiment beau et important - l'ancienne chancellerie de la ville (datant du XVe siècle) et musée alsacien de Haguenau actuel. Ja'i baladé un peu autour de la centre-ville, et j'ai trouvé le musée historique dans une grande tour impressionante. (J'ai assumé qu'elle était un grand monument du passé, mais en fait c'était construite au XXe siècle.) La porte était ouverte, mais lorsque je suis entré, une femme m'a dit que c'était encore fermé. Donc, je suis retourné au Musée alsacien et je m'en ai profité de ses expositions de la vie quotidienne du passé, avec beaucoup d'artefacts intéressants.

Puis, je suis retourné au musée historique, mais cette fois la femme à la caisse m'a dit qu'il ne restait que 40 minutes avant de la fermeture du musée pour le déjeuner (donc trop peu pour voir le musée). Encore je l'avais raté. Puis, pourtant, j'ai commencé ma grande aventure pour marcher à la forêt, qui est toute décrite dans mon dernier billet, qui montre aussi une carte de mes promenades à Haguenau.

Retournant encore au musée historique, j'ai découvert qu'il a valu vraiment le troisième essai. C'était ouvert, et en plus, lorsque j'ai dit à la femme que j'étais un étudiant d'histoire, elle m'a dit qu'il n'a pas fallu payer. Ensuite je suis descendu pour examiner les collections exceptionnelles du musée de l'époque néolithique à l'époque romaine, avec beaucoup d'outils et d'artefacts comme les haches en pierre, les colliers en cuivre, une épée de fer de La Tène, des sculptures des dieux et déesses, et une casque portée par plusieurs soldats romains (chaque ayant écrit son nom sur la casque).

Les autres étages du musée étaient également intéressantes - particulièrement le rez de chaussée, avec des sculptures et des armaments médiévales, en plus d'un modèle magnifique de la cité. J'avais pensé en lisant des informations sur un palais impérial qu'il me faudrait voir cet endroit, mais tout d'un coup j'ai réalisé qu'il n'existerait plus : pendant la Guerre de trente ans, les fortifications de la ville étaient pour la plupart détruites, et puis il y avait un double incendie de la ville en 1677 par l'ordre de Louis XIV (un exemple pour le reste d'Alsace qui a mené les capitulations pacifiques suivants des villes comme Strasbourg au contrôle français). À la fois, Haguenau a perdu son histoire mais la garde soigneusement dans la mémoire.

Après le musée, j'ai passé mon temps regardant des magasins et achetant de la nourriture (des churros et des chips à saveur moutarde - délicieux !). Je me suis assis près d'une grande mosaïque sur la mur d'une école élémentaire. Elle avait trois parties : « Hughes d'Eguisheim découvre l'île de la Moder 1035 », « Départ de Barberousse pour la croisade 1189 », et « Henri II à Haguenau en 1552 ». (Regarder ce site.) Bien que ceux-ci soient des moments brefs, même anodins, je valorise bien cette présence de l'histoire qui est sûrement vue chaque jour par les écoliers. (C'est sur la face principale de l'école.) Les écoles de Ketchikan ont des murales principalement des animaux, ce qui est extrêmement important, mais néanmoins, l'histoire concerne l'essence d'humanité, et quand on perd l'histoire on perd la compréhension de notre espèce.

Je dirais que, en plus de sa forêt, Haguenau possède quelque chose de très important, ce qui est un esprit infusé avec le lourdeur de son histoire. À Skagway, je suppose bien qu'il y a beaucoup plus de superficiel, considérant le tourisme des croisières et leurs effets à Ketchikan. (J'ai visité Skagway seulement une fois, pendant l'hiver.) À Strasbourg, un esprit du passé n'est pas dominant, mais ce fait n'est pas étonnant, étant donné son importance aujourd'hui. À Mulhouse, je pense que l'on voit aussi plus de modernité - modernité qui oublie souvent son passé. Quant à Haguenau, ce type d' « attitude de ville » est moins possible, même impossible, car elle était si grande et belle (j'ose dire beaucoup plus grande et belle) pendant son histoire. C'est à la fin pour cette raison qu'il faut couronner Haguenau la capitale historique d'Alsace.

Lisez aussi mes articles récents sur la forêt de Haguenau et mon voyage à la grande ville de Mulhouse !


le coucher du soleil, près de la Gare de Haguenau
Haguenau: Historic Capital of Alsace

As I also described in my last post, I went to Haguenau two days ago. Haguenau [ag-uh-no] is the fourth city of Alsace, formerly the first (in terms of population and importance). On my comparative map with Southeast Alaska, Haguenau was linked with Skagway, as I'd already heard that the town was historically important. However, while I did discover that Haguenau is truly the historic capital of Alsace, it isn't like Skagway at all, nor Mulhouse, nor Strasbourg. It's a city that breathes history, and it does so in an extremely unique and natural way.

As soon as I arrived in Haguenau, I found the tourism office and asked for a free map of the city. First sign of the importance of the past - the map was completely devoted to a tour of historic buildings. First I saw building number 1, maybe 2 and 3 also, if I remember correctly, and then - building number 23. (You understand well by now my lack of direction.)

Musée historique (see the French section
for a picture of the Musée Alsacien)
Nevertheless, it was a beautiful and important building - the old chancellery of the city (dating from the 15th century) and current Musée alsacien of Haguenau [Alsatian Museum]. I wandered a little around the city center, and I found the Musée historique [historical museum] in a big impressive tower. (I had assumed that it was a grand monument of the past, but in fact it was constructed in the 20th century.) The door was open, but when I entered a woman told me it was still closed. So I returned to the Musée alsacien and took advantage of its exhibits on daily life in the past, with many interesting artifacts.

Then I returned to the historical museum, but this time the woman at the counter told me there were only 40 minutes left before closing time for lunch (so too little time for seeing the museum). Again I'd missed it. Then, however, I began my great aventure of walking to the forest, which is all described in my last post, which also shows a map of my walking in Haguenau.
Returning again to the historical museum, I discovered that it was really worth a third try. It was open, and what's more, when I told the woman that I was a history student, she said I didn't have to pay. Then I went down the stairs to examine the museum's exceptional collections from the Neolithic era to the time of Rome, with many tools and artifacts like stone axes, copper necklaces, an iron sword from La Tène, sculptures of gods and goddesses, and a helmet worn by several Roman soldiers (each having written his name on the helmet).
The other floors of the museum were equally interesting - particularly the first floor, with medieval sculptures and weapons, as well as a magnificent model of the city. I had thought while reading information about an imperial palace that I would have to see this place, but all of a sudden I realized that it wouldn't exist any more: during the Thirty Years War, the city's fortifications were for the most part destroyed, and then there were two burnings of the city in 1677 by order of Louis XIV (an example for the rest of Alsace that led to the peaceful surrender of cities like Strasbourg to French control). At once, Haguenau has lost its history, but keeps its memory with care.

After the museum, I spent my time looking at shops and buying food (churros and mustard-flavored chips - delicious!). I sat down near a large mosaic on the wall of an elementary school. It had three parts: "Hugh of Eguisheim discovers the island of the Moder 1035" [the place where Haguenau would later be built], "Barbarossa's depart for the crusade 1189" and "Henri II at Haguenau in 1552". (Look at this site.) Though these may be brief, even trivial moments, I really appreciate the presence of history which is surely seen every day by the schoolchildren. (It's right on the front of their school.) The schools in Ketchikan mainly have murals of animals, which is extremely important, but nevertheless, history is about the essence of humanity, and when we lose our history we lose understanding of our species.

I would say that, in addition to its forest, Haguenau posses something very important, which is a spirit infused with the heaviness of its history. In Skagway, I guess that there is probably more superficiality, considering the cruise-based tourism and its effects in Ketchikan. (I visited Skagway only one time, in winter.) In Strasbourg, a spirit of the past isn't dominant, but this isn't a surprising fact, given its importance today. In Mulhouse, I think you also see more modernity - modernity that often forgets its past. As to Haguenau, this sort of "city attitude" is less possible, even impossible, because it was so great and beautiful (I dare to say more great and beautiful) during its history. Ultimately it's for this reason that Haguenau should be crowned historical capital of Alsace.

Also read my recent posts about the forest of Haguenau and my trip to the great city of Mulhouse!

Comments

  1. What I took out of this: you wish you could wield medieval weapons, and your like to combine the taste of mustard with Mexican fried dough topped with cinnamon and sugar...

    ReplyDelete

Post a Comment

Thank you for your comment!