Dernier billet bilingue

Il était une fois, j'ai commencé d'écrire (presque) tous mes billets ici en français. Forcément cet époque du blog doit finir, et alors que je m'assieds actuellement à l'Aéroport Charles de Gaulle à Paris, quelques heures avant de mon vol pour rentrer aux États-Unis, je crois que maintenant est le temps.

Pendant que j'ai suivi ce pratique, je sais que mon écriture en anglais n'était pas exactement normale, et peut-être que je n'avais voulu voir des phrases aussi étrangement-formées sur mon blog. Néanmoins, je crois vraiment que j'ai beaucoup beneficié d'avoir écrire tout cela en français. En addition de mes travaux académiques français, (dont quelques uns se trouvent sur le blog ici, ici, ici et ici), mon « blogging » m'a permis d'apprendre même plus de mots de pratiquer mes compétences de langue. En plus, c'était amusant !

Mais hélas, toutes les bonnes choses ont une fin. Strasbourg me manque un peu déjà, mais je suis beaucoup plutôt enthousiaste de rentre chez moi et enfin de voir ma copine et ma famille après avoir été à l'autre côté d'une océan pour presque quatre mois. C'est le temps pour retourner - le temps pour redevenir américain. Inévitablement, ça veut dire que l'on doit être unilingue.

Autoportrait classique d'un bloggeur - ici à l'Aéroport CDG
Classic blogger self-portrait - here at CDG Airport
Last Bilingual Post

Once upon a time, I began to write (almost) all my posts here in French. Necessarily this epoque of the blog had to end, and as I'm currently sitting at the Charles de Gaulle Airport in Paris, a few hours before my flight to reenter the United States, I think that now is the time.

During the time I've followed this practice, I know my writing in English wasn't exactly normal, and perhaps I wouldn't have wanted to see such strangely-formed sentences on my blog. Nevertheless, I really believe that I benefitted a lot from having written all this in French. In addition to my French academic work, (of which some can be found on the blog here, here, here and here), my blogging permitted me to learn even more words and practice my language skills. Plus, it was fun!

But alas, all good things must come to an end. I already miss Strasbourg a little, but I am much more excited about returning home and finally seeing my girlfriend and family after having been on the other side of an ocean for almost four months. It's time to go back - time to become American again. Inevitably, that means being unilingual.

Comments